Back

La magie du cheveu sous les Arcanes d’Islande

Dans le dictionnaire, les déclinaisons sémantiques du mot « arcane » versent dans le secret, la mystique. Dans l’esprit d’Islande Casséus, propriétaire du fameux Salon de Rivière-des- Prairies, la coiffure porte cette auréole sacrée passion depuis plus de 25 ans. Quel est ce don au bout de ses doigts magiques ? Découverte d’une inlassable artiste dévouée au cheveu.

En juillet 2017, le Salon Arcanes célébrait son quart de siècle. L’occasion de réunir femmes haïtiennes et africaines constituant 95% de sa fidèle clientèle. Entrepreneure aux reins solides, au courage et à la foi infaillible, Islande Casséus apprit les rudiments de la coiffure à New York à 20 ans. Une révélation se transformant en vocation qu’elle perfectionnera alors jusqu’à Paris et Londres. « La coiffure a le pouvoir de changer les gens », croit encore l’ambitieuse femme cinquantenaire au visage frais comme la rosée. Après avoir surmonté une série de galères, elle créera son salon, en assumant la gestion dans une autonomie absolue. Mère mon oparentale  de quatre enfants, son petit empire devint référence à Rivière-des-Prairies et dans l’est de la métropole.

Sa recette du succès est un concentré de plusieurs facteurs. D’abord, son travail acharné, sa façon émerveillée de l’envisager. Sa soif de connaissances et sa connexion à la société actuelle : « J’apprends toujours à mon âge, je n’ai jamais abandonné et je participe à tout congrès et événement me permettant de rester à l’affût des tendances. Et je m’efforce de donner confiance aux femmes… » Dernier ingrédient à sa success story ; l’affranchissement de tout sentiment de rivalité, même auprès des jeunes coiffeuses de la relève. Bien au contraire ! L’entrepreneure aguerrie considère qu’il existe une clientèle pour chacune. Et sa noblesse de coeur l’amène même à prodiguer des conseils auprès de ses comparses de demain. Son rêve ultime ? Créer un grand salon collectif où chacune des artistes s’exprimerait, ce qui est loin d’être la réalité dans la communauté haïtienne.

L’avenir de la coiffure tiraille quelque peu l’esprit posé de Madame Casséus : la propagation de conseils maison sur le web. Pour la défenderesse du cheveu en santé prônant la tradition, ces capsules facilement accessibles sont autant de pièges. Un écueil moderne au réel apprentissage de la coiffure où chacune s’improvise professionnelle. « Les temps ont bien changé, maintenant tout est sur Internet, et les gens ne savent plus apprendre. C’est malheureux ce chacun pour soi. On se fie à youtube pour porter la perruque ou les extensions à la mode ! »

Histoires de femmes, histoires de cheveux

En plus de deux décennies, Islande aura touché une myriade de têtes féminines en quête d’une mise en beauté. Adopter une coupe respirant un cheveu en santé, qu’importe la longueur, lui sera toujours vital. Au risque même d’envisager une coupe courte à laquelle on n’aurait pas songer comme elle l’évoque, à l’approche des beaux jours de l’été : « Même si je coupe très court, on me complimente toujours et finalement, on adore cette nouvelle structure. C’est nettement plus facile de coiffer de beaux cheveux, colorés ou naturels, que de les porter pleine longueur, coûte que coûte. »

Toujours animée par le feu de son art, la doyenne s’octroie toutefois un rythme de travail plus souple qu’auparavant. Épaulée par deux assistantes de génie, elle se plaît à réaliser la finition des coupes, à laisser son empreinte unique, à la demande générale de ses clientes. Infatigable, elle insiste en guise de conclusion pour lancer cet appel, de sa voix vibrante de jeunesse : « Je suis loin d’être à la retraite, bien que j’ai fait largement ma part, je coiffe désormais pour le simple plaisir… »

 

Arcanes D’Islande

Salon de Coiffure
12541, av. Fernand-Gauthier
Rivière des prairies | 514 494-7522

Post a Comment