Back

LFK, in ze place! La sensation sur Saint-Laurent

Le voici enfin le restaurant branché où la richesse de la cuisine haïtienne et les folles soirées se conjuguent sur la Main. Après des mois de mijotage d’idées gourmandes, de raffinement du décor digne de Miami et d’installations sonores modernes, le propriétaire Neil Armand et sa brigade ouvrent un univers plus grand que nature : Le Food  Klüb.

S’éclater à l’haïtienne, le ventre plein !
Quel est donc ce concept qui emballe tant le cœur et l’estomac des Montréalais à opter pour LFK ? La métropole compte déjà une foule d’adresses où il est bon commander un snack haïtien en formule take out mais peu ou prou d’adresses pour prolonger ce moment dans un contexte de dégustation. Ce phénomène de « fast food haïtien », aussi réussi soit-il, s’apparente à la formule adoptée au quotidien par les insulaires. Face à ce constat, Neil Armand a perçu une carence à combler : « Le Food Klüb vient définitivement répondre au besoin de la population à fréquenter un lieu qui sache mettre en valeur l’art culinaire haïtien, dans un espace festif. De là est né le nom de l’établissement. »

Se régaler et s’amuser : sacré programme qui se décline dès que l’on franchit les portes du 5214 Saint-Laurent. Dand les marmites bouillonantes de passion et saveurs créoles, Neil – également connu comme homme de radio sur les ondes de Montréal Pluriel depuis 2016 – et ses complices, préparent des mets authentiques, en total respect et adéquation avec la tradition gastronomique d’Haïti chérie. Leurs recettes, toujours parfaitement constantes, d’une visite à l’autre, se déclinent autour d’épices et herbes parfumant les plats d’origine, soient le thym, l’ail, la ciboulette et l’oignon. L’aspect pimenté s’intègre naturellement et comblera les palais épris de Scotch bonnet, mais jamais au point d’étouffer les subtils arômes. De l’entrée au dessert, l’héritage de la touche gastronomique des années 70 s’invite à chaque bouchée, une époque dorée pour Haïti à laquelle tient mordicus le gestionnaire du LFK.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Menu d’hier à nos assiettes
Cuisine aux touches françaises, le chef Neil s’est penché sur la grande histoire de la Perle des Antilles pour élaborer ses mets. Même à travers les pages plus sombres, celles du joug des maîtres des esclaves, des boucaniers à l’origine de la tradition du séchage à la fumée de la viande, encore omniprésente dans la cuisine haïtienne contemporaine. « On ne le réalise pas assez mais notre gastronomie est le fruit de cette influence ! La façon de griller les viandes, nos marinades et sauces, et ce mode de cuisson lente ont déterminé la complexité de cette cuisine », souligne-t-il fièrement, après avoir accueilli des gens de toute culture, lui ayant exprimé une part de leur appartenance à son menu métissé.

Qu’importe le plat, du griot au porc tendre du Québec, au tassot d’agneau ou la formule gargantuesque du festin Food Klub des deux gosiers pour quatre, la saison des Fêtes réservent aux adeptes du lieu une effusion de plaisirs. Le must des « karaoképhiles » !

Suivez le FoodKlub par ici.

Post a Comment