Back

Suzie Bélizaire : Étendre l’art du cheveu… à l’infini !

Cet article à été publié dans notre édition imprimée à l’automne 2017
Par Hélène Boucher

Femme sublime aux mille vertus, la fondatrice de la compagnie Bo-T ne manque pas d’idées pour exprimer son amour de l’esthétisme. L’ex-mannequin montréalaise d’origine haïtienne combine talent créatif et soif d’ambition. Artiste de la coiffure spécialisée en pose d’extensions, elle s’est taillée une place de choix dans la métropole, grâce à ses concepts originaux tels que les services de retouches beauté pour femmes et hommes lors de mariages et événements, ou encore, des ateliers de coiffure pères – filles. Elle expose sa vision de la coiffure, fruit d’une philosophie empreinte de liberté et confiance en soi.

Beauté altruiste et métissée

La beauté a toujours pavé les chemins empruntés par la dynamique femme d’affaires. C’est dans le milieu du mannequinat qu’elle fera ses premières incursions. Puis de modèle, elle développe un talent pour la danse et les rôles de figuration. Photogénique, agile, elle ne se cantonnera toutefois pas à ces deux passions, se définissant dans l’action, toujours au service de la femme. Du catwalk à l’objectif du photographe de mode, Suzie aspire à créer son univers, à en être la gestionnaire. Ainsi, après s’être perfectionnée en coiffure, en extensions, elle développe sa propre clientèle en offrant des services de coiffure personnalisés. Pour créer son empire et approfondir la gamme de ses services, elle s’entoure d’une quinzaine de maquilleuses autonomes. De fières représentantes de l’idéologie Bo-T, germe de sa fondatrice. « La beauté, tout le monde l’a, c’est une question d’attitude. Les femmes ont besoin de se sentir belles, c’est vital. Ce n’est pas qu’une question physique ! Il importe de savoir redonner au suivant, de faire plaisir », insiste-t-elle. Quelle est donc la recette du succès croissant de sa compagnie ? D’abord, l’écoute des besoins de sa clientèle, le respect et l’esprit d’équipe. Et une diversité des cultures, une ouverture de toutes les influences, au-delà de la femme ébène. « On doit partager les notions, les éléments de beauté. Je suis très yin et yang, j’aime les extrêmes et les réunir…», précise celle dont les concepts originaux  ne cessent de fourmiller, participant depuis deux ans au succès du Black expo design de Montréal.

Toujours dans l’optique de redonner au suivant, Suzie Bélizaire a eu l’idée novatrice d’offrir aux pères des ateliers sur les rudiments de la coiffure pour enfants. Une façon pratique et ludique de fortifier le lien paternel. Une initiative déjà adoptée par des papas attentifs aux judicieux conseils de la brigade Bo-T. Une formule simple et accessible autour de l’art de peigner, les types de coiffures adaptés à la chevelure de leur petite, entre tresses, nattes et autres créations. La gamme de services beauté rejoint même les jeunes en persévérance scolaire par le biais d’un kit maquillage-coiffure leur étant destiné. Un coup de pouce pour rehausser leur confiance et les valoriser à rester dans le circuit de l’éducation.

Chevelures contemporaines

Visionnaire, dotée d’un flair clairvoyant, la figure de proue de Bo-T envisage la coiffure sous deux tangentes. D’abord, celle du retour à la chevelure libre. Arborer les cheveux crépus au naturel, avec fierté. Selon le mode black beauty ! Puis une versatilité d’en modifier la texture, au gré de ses envies, en les lissant. D’un jour à l’autre, faire du cheveu un bijou aux divers reflets. Elle insiste toutefois sur un point essentiel : nul besoin d’avoir une chevelure lisse à tout prix ! L’essentiel réside dans la capacité à être belle, en agençant son habillement au port de la coiffure. « Il ne faut absolument pas miser sur les extensions pour adopter le look à la Beyoncé. Tout dépend de chacune, selon les émotions nous habitant…», exprime-t-elle. Quant aux teintures, l’artiste en coiffure a quelques réserves quant aux couleurs extrêmes détonantes. Elle privilégie d’y aller parcimonieusement, selon des codes évidents tels que la couleur de peau, la physiologie. La blondeur pour une femme noire ne lui paraît pas un choix si sûr. Elle recommande les mèches, légèrement colorées mais la préservation de la couleur d’origine. Les perruques collées à la tête lui paraît une erreur, sauf si c’est bien fait…avec beauté !

Quelle est la femme ébène dont les cheveux « frisent la perfection » ? Une réponse immédiate : Oprah, sans l’ombre d’un doute ! Elle admire la densité, l’épaisseur de ses cheveux, et leur éclat de santé. Sa capacité à  manier l’extension sans qu’on ne le perçoive. Un air vrai qui a fait sa marque, sa distinction. Sa recommandation en matière de chevelure se résume à un mot clé : l’hydratation. L’usage d’huiles naturelles à base de coco, de karité est à privilégier. Elle soulève une menace concrète sur le fléau de la multiplication des capsules d’entretien et de coiffure sur le web, suggérant parfois des cocktails maison d’huile et des techniques laissant à désirer. Dans le futur, Suzie Bélizaire espère voir l’éradication du défrisage des cheveux et ses produits toxiques. La liberté à l’infini d’agencer, de colorer mais jamais au prix d’abîmer la chevelure de la femme…

www.bo-t.ca

https://www.facebook.com/Bo.t.caProductions/?fref=ts

 

Post a Comment